La dépression majeure

 

A plusieurs endroits de ce site, je fais allusion à la dépression majeure que j’ai faite en 2014 et à la récidive vécue en 2016. Devrais-je en dire plus? Devrais-je apporter mon témoignage sur ce trouble qui affecte une personne sur cinq? Et pourquoi? Et pour qui? Je suis aujourd’hui apaisé et je sais prendre un peu de recul par rapport à ces « épisodes ». Il n’y a pour moi aucune obligation à en parler. Je ne vois aucune rédemption nécessaire dans cette révélation possible d’une partie de moi-même. Et puis il y a aussi tout le respect et la gratitude que je dois à ma famille et aux personnes qui m’ont aidé à surmonter ces moments difficiles. En parler, avec les mots de la reconnaissance, n’est pas facile pour moi.

 

Cependant, j’entrevois les liens entre ces épisodes dépressifs et mon cheminement artistique et mon cheminement dans la pratique de l’auto-compassion. N’est-ce pas le propos de ce site : partager mon univers mental et mon univers artistique pour rendre l’espoir aux désespérés, en commençant par moi-même.

Alors je travaille sur des articles possibles. Patientez. Le premier article paraîtra en fin d’année.

En attendant, si la dépression majeure vous préoccupe, lisez le beau livre de Philippe Labro, Tomber sept fois, se relever huit. C’est un témoignage édifiant.

« Tomber sept fois, se relever huit » constitue un véritable chef-d’œuvre en matière d’introspection, c’est un récit autobiographique d’une grande valeur pour les personnes qui veulent comprendre comment on peut se sentir lorsqu’on est confronté à une dépression. Magistralement écrit, la résonance qu’on peut y trouver lorsqu’on a connu ces abîmes laisse humble. Ce livre pousse à la réflexion. Margot, 8 novembre 2013

« C’est arrivé subrepticement, sournoisement, sans prévenir, une vraie saloperie, une lente et insidieuse pénétration. Je suis l’esclave d’une chose indéfinissable qui est en train de me détruire et je lui obéis sans aucune résistance« . Philippe Labro

(0)