Vous aimez cet article? partagez-leEmail this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Print this page
Print

Les Rats Conteurs ont bénéficié cet été de l’enseignement d’un sage, le Swami Rat.

« Si vous voulez redonner l’espoir aux désespérés, une autre voie que la Rédemption est possible. C’est la voie de l’auto-compassion« , leur a dit le Swami Rat.

« Vous savez que les désespérés se critiquent et se blâment sans cesse croyant par là se protéger de l’indifférence et de l’abandon. Outre que cela augmente leur souffrance, cette attitude est un piège sans issue ».

« L’antidote à ce poison, c’est l’auto-compassion« .

« Imaginez qu’à la place de vous critiquer et de vous blâmer pour vos imperfections, vous entendiez les propos réconfortants et compatissants d’un ami ou d’un parent qui vous comprend. Ressentez et regardez votre souffrance et offrez de la compassion à la personne blessée que vous êtes ».

« Reliez-vous ensuite à votre humanité. Votre condition humaine est faite d’imperfection, de souffrance que vous tentez d’éviter tant que possible et du désir d’être en connection avec les autres, d’être en bonne santé et de pouvoir goûter à la paix et au bonheur. Vous êtes un humain, parmi les autres humains et vous partager cette même humanité ».

« Enfin, laissez-vous aller à la pleine conscience. Soyez à l’écoute de vos sensations, de vos émotions et de vos pensées. Soyez-en l’observateur, constatez ce qui est, sans jugement. Mettez-vous dans l’instant présent avec bienveillance. Portez votre attention sur ce que vous faîtes tout simplement, sur le bruit de vos pas, sur la consistance et l’odeur de la pomme que vous épluchez et que vous vous apprêtez à manger. Asseyez-vous dans le silence et adonnez-vous à la méditation ».

« Comme l’écrit Kristin Neff dans son livre « Self-compassion, stop Beating Yourself Up and Leave Insecurity Behind« *, l’auto-compassion réunit trois attitudes fondamentales. Premièrement, se considérer avec bienveillance: faire preuve de douceur et de compréhension envers soi au lieu de se critiquer et de se blâmer; deuxièmement, reconnaître son humanité en partage avec tous les hommes: se sentir en lien avec les autres dans l’aventure de la vie, plutôt qu’isolé et emprisonné dans sa propre douleur; et, troisièmement, pratiquer la pleine conscience: envisager chaque expérience avec une attention mesurée, sans exagérer sa souffrance ni l’ignorer ».

« Vous les Rats Conteurs, prenez le temps de développer pour vous-mêmes ces trois attitudes. Vous serez, croyez-moi, bien plus à même de remplir votre mission de redonner l’espoir aux désespérés ».

Swami Rat, août 2017

*Kristin Neff, S’aimer, comment se réconcilier avec soi-même, Belfond 2013

(62)